Comment ouvrir un hôtel : le guide pratique

Créer son affaire dans le secteur de l’hôtellerie engage d’importants besoins en financement. Il est essentiel de poser les chiffres en amont et d’avoir un business plan solide avant de s’engager. Comme pour toute entreprise, cela implique des formalités précises et le respect des règles de sécurité, d’accessibilité et d’obligations administratives. Souhaitez-vous ouvrir un hôtel ? Voici les 5 étapes indispensables pour concrétiser ce projet.

Dessiner le projet

Comment ouvrir un hôtel ? La première étape est de dessiner son projet. Avec l’économie touristique qui a le vent en poupe ces dernières années (hors interlude Covid), c’est un projet qui peut s’avérer rentable. Vous avez le choix entre plusieurs concepts d’hôtel, à savoir :

Il existe de nombreux types d’hôtels, chacun ayant ses propres caractéristiques et équipements. Voici quelques types d’hôtels courants :

  • Les hôtels-boutiques : Ce sont de petits hôtels indépendants qui offrent une expérience personnalisée et luxueuse. Ils ont souvent un design et un thème uniques, et peuvent être situés dans un bâtiment historique ou dans un quartier branché.
  • Hôtels d’affaires : Ces hôtels sont conçus pour les voyageurs d’affaires et proposent généralement des équipements tels que des salles de réunion, des centres d’affaires et l’Internet haut débit.
  • Hôtels de vacances : Ces hôtels sont situés dans une zone de loisirs, telle qu’une plage ou une station de montagne, et peuvent proposer des équipements supplémentaires tels que des terrains de golf, des spas et des centres de remise en forme.
  • Hôtels de luxe : Ces hôtels offrent des équipements et des services haut de gamme, tels que des options de restauration haut de gamme, un service de conciergerie personnel et des chambres luxueuses.
  • Hôtels économiques : Ces hôtels offrent un hébergement de base à des prix plus bas, et peuvent avoir des salles de bains communes ou des équipements limités.
  • Hôtels de long séjour : Ces hôtels sont conçus pour les voyageurs qui ont besoin d’un endroit où rester pendant une période prolongée et peuvent offrir des commodités telles que des cuisines et des buanderies.
  • Hôtels tout compris : Ces hôtels offrent une expérience de vacances tout-en-un, avec des repas, des activités et des transports inclus dans le prix de la chambre.
  • Locations de vacances : Il s’agit de propriétés privées, telles que des appartements ou des maisons, qui sont louées à des voyageurs pour un séjour de courte durée.
A lire également :   Comment sont les routes au Maroc ?

Chaque type d’hôtel s’adresse à différents types de voyageurs et offre une expérience unique. Choisissez le type d’hôtel qui correspond le mieux à votre marché cible et à vos objectifs commerciaux.

Peu importe le concept, assurez-vous d’avoir une base solide pour concrétiser votre projet de création d’un hôtel sur le long terme.

Le business plan

Ouvrir un hôtel revient à ouvrir une entreprise. Par conséquent, vous devez poser les chiffres, car cela engage d’importants besoins de financement. Vous devez aussi avoir un business plan solide et bien construit. Ce dernier servira d’argument pour la levée des fonds auprès des organismes bancaires ou d’éventuels investisseurs.

Le mode de création et d’exploitation : reprise, franchise ou création

Plusieurs investisseurs optent pour la reprise d’un hôtel déjà existant afin de l’exploiter de manière indépendante, en franchise ou sous contrat de gestion. Avec un hôtel indépendant repris ou créé, vous jouissez d’une parfaite autonomie. De plus, cela vous permet d’être réactif face aux demandes et de personnaliser le service de l’hôtel.

La reprise permet d’éviter plusieurs formalités administratives liées à la création. Dans le sens d’une franchise, vous bénéficiez d’un accompagnement pour la bonne exploitation de l’établissement. Pour ce qui est du contrat de gestion, il se fait avec une chaîne hôtelière ou une société indépendante. C’est un excellent moyen d’externaliser sa gestion de son hôtel vers des professionnels.

Les formalités pour l’ouverture

Loin d’être une entreprise comme les autres, la création d’un hôtel nécessite plusieurs formalités.

La déclaration d’exploitation

Le plus important pour l’ouverture de l’hôtel est de faire une déclaration auprès de la préfecture du département qui accueille votre établissement. C’est une formalité indispensable avant l’ouverture. Il n’est pas inhabituel que certains départements exigent une déclaration sanitaire en plus de la déclaration d’ouverture. C’est une mesure préventive contre les risques sanitaires.

A lire également :   Préparer son voyage au Costa Rica ce qu'il faut penser ?

Les assurances

Il existe des assurances spécifiques à l’hôtellerie auxquelles vous devez souscrire avant l’ouverture. Par exemple, vous avez l’assurance Responsabilité civile professionnelle dont la souscription est obligatoire. D’autres formules sont recommandées afin de faire face à certains risques spécifiques. Il s’agit notamment de :

  • La garantie perte d’exploitation ;
  • L’assurance homme-clé ;
  • La garantie ALEA.

Les démarches juridiques

La création de l’hôtel se fait sous forme de société commerciale. Quant aux démarches administratives, elles dépendent du mode d’exploitation et de la forme juridique choisie. En plus de déposer les statuts de l’hôtel, il faut le faire immatriculer auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS), car c’est une activité de nature commerciale.

Pour un début, les formes SAS ou SARL sont recommandées. Dans le second cas, la responsabilité des associés est limitée à la hauteur de leur participation. Sachez également qu’il y a un délai pour faire immatriculer l’hôtel. Il est de 15 jours maximum après l’ouverture.

L’obtention des licences et autorisations

Il vous faudra une autorisation en cas de travaux de rénovation et de transformations du bâtiment existant. Cette autorisation peut prendre la forme d’une déclaration préalable de travaux ou d’une demande de permis de construire. La demande se fait auprès de la mairie de la commune qui accueille votre hôtel.

Les hôtels ont généralement un service de bar ou de vente de boissons. De ce fait, il vous faudra une licence pour proposer ce même service. Deux licences sont obligatoires à savoir : la licence de 3e catégorie ou la licence de 4e catégorie.

A lire également :   Présentation de la faune typique de la Polynésie française

La première permet de proposer des boissons sans alcool, du vin doux naturel de 1er au 3e degré d’alcool. Quant à la deuxième licence, c’est une licence de plein exercice qui permet de proposer les autres catégories d’alcool.

La bonne exploitation de l’hôtel

Vous pouvez désormais ouvrir votre hôtel une fois les précédentes étapes validées. Il ne reste plus qu’à assurer son bon fonctionnement avec une bonne gestion. Cela consiste à respecter les règles de sécurité et d’accessibilité dans un premier temps. Ensuite, il faut prendre en compte certaines obligations administratives, à savoir :

  • Afficher les tarifs pratiqués ;
  • Donner une note à chaque client ;
  • Tenir un registre de police si l’hôtel accueille des clients étrangers.

Il faut également penser à la fiscalité de l’hôtel et à obtenir une étoile dans le classement « hôtel de tourisme ».

Laisser un commentaire